$ Il était une plume… – Collectif / Plumes Indépendantes

J’ai depuis toujours été un grand rêveur. La réalité n’a pour moi pas grand intérêt, si nous ne l’assaisonnons pas d’étincelles de rêves. Je n’arrive d’ailleurs toujours pas à voir la vie autrement.

Il était une plume - Plumes Indépendantes

 

TITRE : Il était une plume…

AUTEURS : Collectif Plumes Indépendantes (liste détaillée dans la chronique)

ÉDITION : Auto-édition

Prix : 2,99€ (eBook) ou 9,90€ (broché)

NOTE : 18/20

 

RÉSUMÉ :

La plume et ses multiples facettes… Couverture de l’oiseau, outil de l’écrivain, symbole de la légèreté. Pour chacun, elle a une évocation particulière. Toujours, elle nous fascine. Souvent, elle nous échappe.

Quatorze auteurs indépendants ont pris le pari de la prendre pour totem et de lui rendre hommage à travers ce recueil singulier, aux multiples voix.

Laissez-vous happer par ce déluge de plumes, entrouvrez le temps d’une lecture la porte qui mène à leur monde.

Avec la participation de Loli Artésia, Erika Boyer, G!, Attila Valpinson, Flore Avelin, Chris Red, Antoine Delouhans, Hilda Alonso, Pierre Thiry, Tia Wolff, Lou B Simone, Frany Jane Cavalier, Audrey Martinez, et Agnès de Cize.

 

Maintenant [que la plume] s’est émancipée de ses consœurs et que son ancien hôte voltige vers de nouveaux horizon, plus rien ne la retient. Plus rien sauf la gravité terrestre. Inexorablement elle se rapproche du sol.

 

 

MON AVIS :

Avant toute chose, je tiens à remercier fortement Erika qui m’accorde une fois de plus sa confiance en me permettant d’écrire cette chronique sur le premier enfant de son association Les Plumes Indépendantes.

Comment aurait-elle pu plaire à qui que ce soit ? Elle était invisible ; elle était une tache noire dans un monde incolore.

Chroniquer un recueil de nouvelles n’est jamais chose aisée. On appréhende l’œuvre différemment que s’il s’était agit d’un roman, d’une pièce de théâtre ou d’une œuvre de poésie. Je peine toujours à écrire des chroniques justes et qui puissent rendre hommages à ces différentes histoires liées par la volonté qu’avait leur auteur de les réunir. Ici, c’est encore autre chose : il ne s’agit pas d’un seul, mais bien de 14 auteurs qu’il me faut chroniquer ! Je ne pense pas pouvoir m’attarder sur chaque nouvelle, simplement les évoquer, les survoler rapidement et légèrement, caresser du bout des doigts la plume tachée d’encre qui a écrit ces mots.

L’oiseau prend de l’élan, puis son envol dans la mer. Il vole, il vole, le beau poisson. Il nage, il nage, le bel oiseau. Il se confond dans l’air liquide du bain des fous qui grave sur sa gorge une tache azure.

Comme toujours dans les recueils, il y a des écrits qui plaisent, d’autres qui laissent indifférent, d’autres encore qui jouent aux montagnes russes avec notre cœur et nos émotions. Il y a des plumes singulières, d’autres plus classiques, des univers opposés, et des auteurs de talent. Découvrir ce recueil, c’est faire un petit pas, ne jeter qu’un œil, entrapercevoir seulement les écrits de chaque auteur, pas assez pour se faire une idée concrète de leur style, mais suffisamment pour nous rendre curieux de les découvrir. Et je ne vous remercie pas, j’ai maintenant bon nombre de livres en plus dans ma wishlist !

C’est bien connu : les rebelles, fussent-ils romantiques, sont au départ de simples envieux !

La singularité de chaque auteur ne se trouve pas seulement dans son style d’écriture, mais également dans sa façon d’interpréter le thème aussi vague que flou qu’est la plume. Point commun à toutes ces nouvelles, elle est tantôt partie du plumage d’un oiseau majestueux, outil indispensable à l’auteur, ou métaphore d’une vie. Moi qui avait un peu peur de lire 14 fois la même histoire, j’ai été agréablement surprise de trouver autant de diversité.

Quand soudain il vit un zèbre en guise de ciel : sur un fond noir cent éclairs blancs d’une seule décharge percèrent les flots, et tout l’horizon se prit à galoper.

On ne va pas se mentir, réunir 14 auteurs aux styles si différents dans un même livre, ça reste un pari risqué. Et bien pour ma part, j’ai envie de dire que c’est un pari gagné ! J’ai relu certaines nouvelles une dizaine de fois juste parce qu’elles sont magnifiques et incroyablement bien écrites. J’ai dévoré ce recueil tout en le savourant. Je ne peux que vous le recommander ! Si vous voulez commencer avec l’auto-édition, vous avez là 14 plumes de talent pour vous accompagner. Si vous aimez déjà l’AE, et certains de ces auteurs, vous y trouverez à coup sûr votre bonheur. Vraiment, il n’y a pas de raison pour ne pas lire ce livre !

C’est étrange comme la bienséance, les valeurs, la société, la peur du regard de l’autre nous poussent à taire notre nature profonde.
Publicités

3 réflexions sur “$ Il était une plume… – Collectif / Plumes Indépendantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s